Téléchargement de livre électronique : Vous voulez ouvrir un magasin de vente au détail de cannabis ?

Une ressource gratuite pour ceux qui cherchent à entrer dans le secteur de la vente au détail de cannabis en Ontario et dans le reste du Canada.

À PROPOS DE CETTE SÉRIE

CannDelta, en partenariat avec le Business of Cannabis, a publié une série de 10 articles intitulée “Alors, vous voulez ouvrir un magasin de vente au détail de cannabis ?”, qui vise à fournir aux futurs détaillants de cannabis les outils et les ressources nécessaires pour ouvrir leur propre magasin de vente au détail de cannabis. Cette série couvre tout, de la planification initiale à l’estimation des coûts de démarrage, en passant par le processus de licence, le choix de l’emplacement, l’embauche du personnel, la gestion des stocks, et bien plus encore. L’objectif de cette série est de donner aux futurs détaillants de cannabis les connaissances et les ressources nécessaires pour changer leur état d’esprit et passer de “un jour” à “jour Un”.

Tout au long de cette série, vous entendrez les voix des principaux acteurs du secteur, y compris des détaillants actuels et potentiels, ainsi qu’une multitude de fournisseurs de services auxiliaires tels que des agents immobiliers, des décorateurs d’intérieur, des intégrateurs de sécurité, des institutions financières, des courtiers d’assurance et des avocats. Ce sera votre guide unique pour vous lancer.

Téléchargez le livre électronique CannDelta dès maintenant en utilisant le lien d’inscription en haut de cette page.

UNE LEÇON D’HISTOIRE

La légalisation fédérale canadienne du cannabis à l’automne 2018 a fait rêver de nombreux amateurs de cannabis qui souhaitaient ouvrir un dispensaire légal, y voyant une occasion en or de lancer une activité lucrative dans une nouvelle industrie passionnante. Les projections initiales pour le marché national du cannabis (médical et récréatif) atteignaient 4,3 milliards de dollars pour la seule première année (2019). En Ontario, il semblait que tout citoyen capable de rassembler un peu d’argent soumettait une demande dans le système de loterie initial pour la vente de cannabis au détail et attendait avec espoir que son billet gagnant arrive.

Et puis, pour la plupart, la réalité s’est imposée.

Les formidables attentes et exigences monétaires imposées aux premiers détaillants de cannabis potentiels ont fait fuir de nombreux espoirs. Combien de personnes étaient en mesure de fournir une lettre de crédit de 50 000 dollars en sept jours ? Les premiers gagnants de la loterie en Ontario qui étaient équipés pour aller de l’avant ont dû faire face à de nombreux défis sur leur chemin vers l’ouverture d’un magasin de vente au détail de cannabis. Des contrats de location injustes aux problèmes de financement, en passant par le manque de soutien de la communauté et les effractions, ils ont tout affronté.

Bien que les futurs détaillants de la nouvelle ère aient leurs propres défis à relever avant d’obtenir une licence de détaillant (nous y reviendrons plus tard), nous pouvons heureusement nous inspirer de l’expérience des détaillants établis pour nous guider dans notre démarche. Dans cet article, nous vous apprendrons par où commencer et à quoi vous attendre lorsque vous cherchez à obtenir une licence de vente au détail de cannabis.

POUR COMMENCER

Que vous soyez un homme d’affaires prospère, un ancien exploitant de marché traditionnel ou une personne possédant un minimum de compétences ou d’expérience pertinentes, la première étape est la même : faites vos recherches et élaborez un plan. Comme pour toute mission intéressante, il est impératif d’être préparé avant de se lancer tête baissée, en jetant l’argent durement gagné sans avoir un objectif clair en tête. Il existe de nombreuses façons d’entamer le processus d’apprentissage, notamment en comprenant les exigences en matière de licence, en créant des réseaux, en discutant avec des personnes qui ont fait ce que vous essayez de faire, en lisant des blogs et des articles, en assistant à des webinaires, en participant à des forums de discussion et en consultant des professionnels (par exemple, des consultants, des avocats).

Voici quelques questions et considérations clés que vous devez poser et rechercher dès le début :

  • Pourquoi est-ce que je veux ouvrir un magasin de vente au détail de cannabis ?
  • Quel est le processus d’autorisation pour ouvrir un magasin de détail de cannabis dans ma province ?
  • Quels professionnels et experts devrai-je engager pour m’aider ?
  • De quel financement est-ce que je dispose actuellement, et de combien aurai-je besoin ?
  • Avec qui vais-je m’associer ? Ai-je même besoin d’un partenaire ?
  • Quel type de structure d’entreprise aurai-je (p. ex., propriétaire unique ou société) ?
  • Comment dois-je enregistrer une société ?
  • Où dois-je ouvrir mon magasin ? Cette municipalité autorise-t-elle les détaillants de cannabis ?
  • Quel est le délai raisonnable pour que cela se réalise ?

En faisant vos devoirs pour répondre à ces questions, vous serez en mesure de comprendre tous les aspects de l’ouverture d’un magasin de vente de cannabis. Vous remarquerez que des questions comme “Comment vais-je nommer mon magasin ?”, “Combien d’employés vais-je avoir besoin ?”, “Combien d’argent vais-je gagner ?” n’ont pas été mentionnées. Bien qu’elles soient importantes, il vaut mieux attendre d’avoir répondu aux questions fondamentales qui sont les plus critiques pour que votre demande de licence soit soumise le plus rapidement possible.

MONTREZ-MOI L’ARGENT

Obtenir suffisamment de capitaux pour ouvrir un magasin de vente au détail de cannabis peut être un défi de taille, tout comme déterminer le capital de démarrage dont vous pourriez avoir besoin. Dans le cadre de votre demande de licence, vous devez démontrer que vous avez accès à des fonds suffisants pour ouvrir un magasin de détail, y compris pour l’achat initial des stocks (nous y reviendrons plus tard). Les organismes de réglementation tels que la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) offrent peu d’indications sur ce qu’ils attendent comme preuve de financement, mais les estimations prudentes se situent entre 100 000 $ et 250 000 $ (CAD). C’est une excellente raison d’envisager de s’associer afin de diluer vos obligations financières individuelles. La preuve de financement peut se présenter sous diverses formes, notamment les économies personnelles, les titres détenus contre des biens immobiliers possédés, les investisseurs (relations personnelles et privés) et tout autre actif pouvant être facilement liquidé, comme les actions et les obligations.

De quel montant aurez-vous besoin ? Cela dépend largement de :

  • La taille de votre magasin : les espaces plus grands s’accompagnent de loyers, de frais généraux, de stocks et de besoins en personnel plus élevés.
  • L’emplacement de votre magasin : le fait de se trouver sur un marché encombré augmentera les coûts de marketing et de publicité et pourrait compromettre vos marges en vous obligeant à une concurrence féroce sur les prix avec les détaillants voisins.
  • La distribution de vos produits : le choix de votre offre de produits (par exemple, fleur premium ou fleur économique) aura un impact substantiel sur vos coûts d’inventaire initiaux et permanents. Planifiez en conséquence.
  • L’environnement de votre magasin : la conception d’un magasin de détail moderne, attrayant et accueillant qui offre une excellente expérience au client est toujours l’objectif à atteindre, mais peut être coûteux à réaliser.
  • Vos soutiens : l’embauche de professionnels tels que des consultants, des avocats, des décorateurs d’intérieur et des architectes est importante pour le démarrage de votre entreprise, mais peut s’avérer coûteuse.

COÛTS DE DÉMARRAGE ET COÛTS PERMANENTS

Nous avons parcouru l’Internet, parlé avec des professionnels de confiance et interviewé de nombreux détaillants de cannabis actuels, dans le but de fournir les informations les plus précises et les plus récentes possibles sur les coûts de démarrage. Vous trouverez ci-dessous un résumé des principaux coûts de démarrage et des coûts permanents liés à l’ouverture et à l’exploitation d’un magasin de vente au détail de cannabis : des frais de licence aux coûts d’inventaire, nous avons tout prévu !

Figure 1. Estimation des coûts de démarrage d’un commerce de détail de cannabis ($CAD). 1Ontario.

**

  • ​​pour les droits de licence obligatoires
  • pour les frais immobiliers mensuels (loyer, dépôt de garantie et redevances)
  • pour la construction, la rénovation et l’aménagement intérieur
  • pour la décoration intérieure, le mobilier et les équipements commerciaux
  • pour les frais de contrats professionnels
  • pour l’équipement et l’installation de sécurité
  • pour les achats initiaux de stocks
  • pour l’ensemble des coûts de démarrage 

**

Frais de licence

En Ontario, plusieurs frais imposés par l’AGCO sont exigés lorsque vous faites une demande de licence d’exploitant de magasin de détail (ROL), d’autorisation de magasin de détail (RSA) et de licence de gérant de magasin de détail (RML), ainsi que des frais de renouvellement :

  • ROL | 6 000 $ pour un mandat de 2 ans | 4 000 $ de frais de renouvellement pour un nouveau mandat de 2 ans.
  • RSA | 4 000 $ pour une période de 2 ans | 3 500 $ de frais de renouvellement pour une nouvelle période de 2 ans
  • RML | 750 $ pour une période de 2 ans | 500 $ de frais de renouvellement pour une nouvelle période de 2 ans.

Ces frais ne sont pas remboursables, ne sont pas imposés et doivent être payés pour que votre demande de licence ou d’autorisation soit acceptée en utilisant le portail en ligne iAGCO.

Si vous avez des questions sur les demandes de vente au détail de cannabis en Amérique du Nord, n’hésitez pas à contacter Canndelta au 1-877-274-6777 ou à info@canndelta.com.

Parlez à un consultant dès maintenant au sujet de la demande d’une licence de vente au détail de cannabis et commencez dès aujourd’hui !

Federal Services